Roadtrip 2018 – Les gorges de la Columbia River et le Mont Hood

On continue notre route vers le nord, et on se dirige vers la Columbia River, frontière naturelle entre les états de l’Oregon et du Washington. A cet endroit précis, le fleuve, d’une longueur de 130 kilomètres, a creusé un canyon qui atteint 1200 mètres à certains endroits. La Columbia River coupe ici la chaîne des Cascades, c’est la seule voie navigable au milieu des montagnes.

Le climat y est très différent du centre de l’Oregon. On y trouve des forêts humides à l’ouest, et une zone boisée plus sèche entre Hood River et The Dalles. Une route scénique appelée Historic Columbia River Scenic Highway permet de profiter des paysages variés de la région. En effet, vous pourrez passer plusieurs jours dans le coin sans vous ennuyer pour profiter des points de vue, chutes d’eau, ponts et forêts dont les environs foisonnent.

Les différents arrêts

On arrivait de Prineville, à côté des Painted Hills, alors on a atteint le secteur au niveau de The Dalles, et on a longé la Columbia River jusqu’à Troutdale, à l’entrée de la gorge aux abords de Portland. Pour autant, on est pas allé plus loin puisqu’on réservait la visite de Portland pour le lendemain.

On s’est arrêté à plusieurs points de vue sur la route, mais en une seule journée par ici, on n’a pas vraiment eu le temps de profiter des randonnées. De toute façon, la région était perturbée par de nombreux incendies en cette fin d’été 2018, donc les parkings de plusieurs parcs d’état étaient fermés.

Rowena Crest viewpoint

Ce point de vue, situé à mi-chemin entre The Dalles et Hood River, offre une vision 360 de la Columbia River. Juste à côté, on retrouve l’ancienne route panoramique, dont les virages font tourner la tête. Plusieurs sentiers de randonnées démarrent ici.

La partie de la route appelée Horseshoe Curve, le virage en fer à cheval.

Panorama sur le Mont Hood depuis Hood River

Hood River est une petite ville qui semble être assez animée. Dans les environs, on trouve pas mal de vignes et un superbe panorama sur le Mont Hood, la star de la région, qui culmine à 3 429 mètres. C’était un premier aperçu de ce qui nous attendait le soir, car nous devions passer la nuit au pied du volcan.

Starvation Creek State Park

On trouve de nombreux parcs d’état tout le long de la Columbia River. Certains sont payants, d’autres sont accessibles avec le pass America The Beautiful. On s’est arrêté à Starvation Creek car il y avait de la place sur le parking et on est allé voir cette belle cascade, accessible rapidement et facilement. Il y avait aussi des chemins de randonnée pour aller voir d’autres cascades, mais je n’étais pas très motivée et préférais garder du temps pour les autres arrêts sur la route.

Cascade Locks

Cascade Locks est la plus ancienne ville des côtes de la Columbia. Elle tient son nom d’écluses qui ont été construites sur cette portion du fleuve à la fin du 19ème siècle pour faciliter la traversée, les eaux étant considérées comme des rapides par ici. La ville dispose d’un waterfront où on peut observer ce joli bateau à vapeur coloré.

Cascade Locks est traversée par le Pacific C’est Trail, qui continue ensuite son chemin par le Bridge Of The Gods, à la sortie de la ville.

Bridge of the Gods

Ce superbe édifice métallique a été construit en 1926 pour relier l’Oregon au Washington State, tout près de la localité de Cascade Locks. Il a ensuite été allongé en 1940 après la construction du barrage de Bonneville, qui a provoqué un haussement du niveau du fleuve. Désormais, le pont est d’une longueur de 565 mètres. C’est le point le plus bas du Pacific C’est Trail, et il est d’ailleurs mis à l’honneur dans la scène finale du film Wild, inspiré du roman autobiographique de Cheryl Strayed. Depuis la sortie du film, le trafic y a largement augmenté, alors la traversée du pont en voiture est devenue payante (2$).

C’est le premier pont métallique qu’on a croisé pendant ce voyage, et pas le dernier car il y en a beaucoup dans l’état de Washington !

De l’autre côté du pont

Bonneville Lock and dam

A quelques kilomètres à l’ouest du Bridge of the Gods se trouve la ville de Bonneville, célèbre pour son barrage et ses échelles à saumons. Le premier fournit la région en électricité et les secondes aident les saumons à passer le barrage pour remonter le fleuve. On est allé voir à quoi ressemblaient les échelles de plus près, et c’est assez fascinant de voir les poissons remonter les « couloirs ».

Un peu plus loin sur la route, on aurait dû s’arrêter voir les Multnomah Falls, la chute d’eau double la plus célèbre d’Oregon. Mais on n’a pas eu de chance sur ce coup-là : l’accès se faisait par l’autre côté de la route (dans le sens Portland -> The Dalles), et le parking était de toute façon complet, donc même si on avait voulu faire demi-tour plus loin, on n’aurait pas pu les approcher. On en a donc profité depuis la fenêtre de la voiture, en passant. Et c’est vrai qu’elles étaient impressionnantes !

Troutdale

Dernière étape de ce parcours le long de la Columbia River, Troutdale est une petite ville réputée pour ses magasins d’antiques. On pensait d’ailleurs y trouver nos plaques d’immatriculation souvenir, mais non ! La visite était sympa quand même, les façades vintage de la ville étaient assez typiques des petites villes de montagne.

A Troutdale on peut aussi trouver des magasins outlet, et comme pour ceux croisés à Bend, le combo prix d’usine + pas de taxes était plutôt intéressant !

Voilà l’adresse : Columbia Gorge Outlets, 450 NW 257th Way, Troutdale, OR 97060.

Soirée au Mont Hood

Pour terminer en beauté cette journée, nous avons passé la nuit au Timberline, un très beau lodge situé aux pieds du Mont Hood, enfin pas tout à fait aux pieds puisqu’il se situe déjà à plus de 1800 mètres d’altitude. L’alpinisme étant très populaire par ici, l’établissement a été construit à l’endroit où les grimpeurs avaient l’habitude de passer la nuit lors de l’ascension du volcan. Le Timberline est notamment célèbre grâce à ses apparitions dans le film Shining de Kubrick. C’est ici qu’ont été tournées les scènes extérieures – et notamment celle de la fin où Jack Nicholson se retrouve prisonnier dans le neige, à l’entrée de l’hôtel. Malgré tout, on y a très bien dormi, et on n’a pas fait de cauchemar. Le séjour y est assez cher, mais pour faire une pause au chaud après plusieurs nuits de camping, ça reste abordable. Comptez environ 125€ pour une chambre basique, avec salle de bain commune (très bien et très propre, à deux pas de la chambre). On a dîné dans un des restaurants du lodge le soir, on n’en a pas gardé un souvenir impérissable. C’était pas terrible et assez cher, mais on était affamés alors ça a fait l’affaire !

L’adresse : 27500 E Timberline Road, Government Camp, OR 97028.

Les extérieurs du lodge offrent de très belles vues des environs, notamment sur le Mont Jefferson, vers le sud. Le sentier du Pacific Crest Trail passe à l’arrière du lodge, où il y a d’ailleurs d’autres sentiers permettant de randonner autour du Mont Hood.

Leave a comment